entrainement-legion-etrangere-francaise

Entraînement dans la Légion étrangère française (2e REP Parachutistes)

La formation des légionnaires (soldats de la Légion étrangère française) est longue et exténuante par rapport aux normes modernes, la Légion étrangère française étant capable d'utiliser des techniques et des niveaux de violence bien au-delà de ceux acceptables dans l'armée métropolitaine.

Parmi ceux qui passent la phase initiale de test de deux semaines, environ un tiers est accepté dans la Légion étrangère française en tant qu'"engagés volontaires".

Cela signifie que vous commencez comme recrue et que vous êtes ensuite envoyé à la formation de base. Le candidat doit réussir le cours commun de 16 semaines dans l'un des quatre dépôts de formation. Le cours de formation de 16 semaines est similaire à la plupart des cours de formation dans des unités similaires, mais il a un rythme et des exigences beaucoup plus élevés. Pendant cette période, la condition physique est affinée et les compétences militaires de base sont enseignées.

Cependant, pendant cette période, le candidat est endoctriné aux traditions de la Légion étrangère française. Cela signifie que le candidat doit apprendre l'histoire de la Légion étrangère française, passer la Marche pour le Kepi Blanc et apprendre leurs chansons.

Après avoir passé avec succès la formation de base, le candidat reçoit un Kepi Blanc et il est considéré comme légionnaire. Sa formation ne fait que commencer, car le candidat est ensuite envoyé en formation complémentaire dans la spécialité souhaitée. 

Après avoir réussi la formation de base, le légionnaire a obtenu son Kepi Blanc, mais il doit ensuite suivre une formation complémentaire dans sa spécialité.

Pour les parachutistes, cela signifie un séjour dans l'un des centres d'entraînement commando disséminés sur le territoire français, où, aux côtés d'autres parachutistes métropolitains et marins, ils apprennent les compétences supplémentaires qui les distinguent des unités plus ordinaires. À la fin de ce cours de six semaines, ils entreprennent ensuite le cours de parachutisme "relaxant" et obtiennent leurs ailes de parachutistes.

Une fois ce cours standard réussi, le soldat se rend dans un centre de formation TIS. Là, le soldat est formé pendant 6 semaines supplémentaires aux opérations aux côtés de la MSIF, et se spécialise dans les opérations d'interface.

Cependant, les soldats sont également formés aux compétences de base des opérations dans l'espace, ainsi qu'aux différentes conditions atmosphériques et de gravité.

Ce cours a parfois été décrit comme trop basique par rapport au cours d'un an des Royal Marines britanniques "Red Commando", mais cela ne tient pas compte des rôles différents des deux unités. Une partie importante des tâches de la RM en tant que troupes de navires est assumée par les FUVOLMARS de la MSIF proprement dite.

Le parachutiste légionnaire nouvellement qualifié est ensuite envoyé dans sa nouvelle unité, presque toujours un des bataillons de maintien du 2e REP, où sa formation se poursuit. Bien que la plupart d'entre eux soient immensément fiers de ce qu'ils ont accompli jusqu'à présent, les bataillons continueront à les tester jusqu'à ce que leurs nouveaux camarades soient suffisamment satisfaits pour laisser le soldat rejoindre sans réserve son bataillon de première ligne.

Comme dans la plupart des unités, l'entraînement est constant, et en tant que partie d'une Brigade d'Intervention, il est normalement beaucoup plus intéressant que la plupart des unités et par conséquent les REP ont un très bon taux de réengagement.

Les soldats de la 1e REP qui veulent passer à la 2e REP doivent d'abord passer une sélection difficile. Ces dernières années, il s'est déroulé pendant deux mois à l'étranger. Ici, les jours et les nuits de près de quinze jours, combinés au terrain escarpé et à la faune dangereuse, mettent le parachutiste légionnaire à rude épreuve.

Le parcours de sélection combine principalement des tâches physiques épuisantes et des tâches mentales stimulantes. En cas de succès, les deux filières, celle des forces spéciales et celle des marcheurs de combat, sont séparées et entreprennent des formations de six mois, avant d'intégrer le bataillon de service.

Mais faire partie du 2e REP est quelque chose de spécial. Vous passerez votre temps à sauter d'avions, et apprendrez ce qu'est la vraie fraternité.

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.